Alors soyons tout à fait honnête... la cuisine lyonnaise et moi, ce n'est pas une grande passion. Ca manque cruellement de légumes pour moi, et le saucisson comme religion, je n'adhère pas forcément, surtout quand ils décident de le mettre dans une brioche. Mais par contre, en parlant de brioche, ils ont une spécialité qui mérite le détour : celles aux pralines roses (spécialité de Saint Genix). Pour la recette de la brioche, je me suis inspirée de celle du CAP pâtissier décrite sur ce site http://jpeuxpasjaicuisine.fr/brioche-nanterre/

Ingrédients :

  • 250g de farine T45 et 250g de farine T55
  • 60g de sucre
  • 10g de sel
  • 20g de levure fraîche
  • 6 oeufs
  • 225g de beurre que j'ai découpé en tous petits morceaux pour intégrer plus facilement à la pâte.
  • pralines roses concassées, environ 300g mais à adapter selon les goûts.

J'ai fait la pâte au kitchenAid, comme pour le royaume (voir recette ici : http://justso.publicoton.fr/en-ces-temps-de-galettes-la-recette-du-royaume-857206). La règle : bien isoler la levure. J'ai donc émietté la levure au fond du bol, mis la farine, puis ajouté sucre, sel et oeufs et j'ai mis vitesse 2 avec le crochet. Quand la pâte a été bien mélangée (compter 15 bonnes minutes, et en ramenant la farine au centre de temps en temps car j'ai un gros bol. Sur un kitchenAid plus standard, ça doit mieux se passer !) rajouter le beurre en morceaux et rebelotte, attendre de nouveau 15 min environ pour que ce soit bien mélangé.

1e pousse : on filme le bol à ras, et on le met 45 min dans le four en étuve (pour ma part, c'est un programme étuve 40, donc je le branche, puis j'éteins le four et je mets mon bol).

2e pousse : on sort la corne à patisserie, on se défoule sur la pâte pour la faire dégazer, on refilme, et direction l'étage du bas du frigo pour 1h30.

3e pousse : on ressort sa corne, on se redéfoule sur la pâte. Maintenant, on va étaler sa pâte comme une pâte à tarte, mais WARNING, ça colle à mort !!!! du coup sur mon plan de travail non lisse, ce n'est juste pas possible. Mon astuce : je sors le papier sulfurisé, et j'en mets dessous et dessus (i.e. entre le rouleau et la pâte, sinon tout est collé sur le rouleau). Une fois étalée, je soupoudre copieusement de pralines roses concassées. Pour la quantité de pralines, c'est à vous de décider. La première fois que j'ai faite cette recette, j'ai quasiment fini le sachet de 500g... La deuxième fois, j'en ai mis beaucoup moins. Les deux versions étaient très bonnes, la prochaine fois, je viserai entre les deux :).

Une fois les pralines étalées sur la pâte, vous découpez des bandes de quelques centimètres, que vous roulez sur elles mêmes pour faire des rolls. Et vous placez ces rolls dans un moule à cake beurré en quinconce. Vous pouvez dorer la brioche à ce moment là (soit au jaune d'oeuf, soit au lait). Et là, direction le four en étuve pour la dernière pousse, 45 min.

Cuisson : vous pouvez redorer votre brioche, et mettre en cuisson 15-20 min à 160.

Une fois la cuisson finie, il faut démouler et mettre à sécher sur une grille. Quand la brioche est froide, je la range dans un sachet de congélation (les grands, 3 ou 6L) pour éviter qu'elle ne dessèche.

Par contre, comme pour le royaume, il faut prévoir du temps devant soi, entre toutes les pousses et manipulation. Il est tout à fait possible de faire sa pâte la veille, et de laisser la 2e pousse au frigo toute la nuit. Par contre, attention, il faudra attendre bien plus longtemps pour la 3e pousse (perso, j'ai mis bien 2h à ce que ça pousse, et j'ai rallumé le four en étuve à 40 au bout d'une grosse demie heure).

Voilà, régalez vous bien !!!

Enregistrer

Enregistrer